Elles auront lieu à la même date pour les 3 fonctions publiques et permettront d’élire des représentants du personnel auprès des Commissions Administratives Paritaires (CAP), des Comités Techniques (CT) et des Commissions Consultatives Paritaires (CCP) pour les agents non-titulaires (cette nouvelle instance créée en 2012 deviendrait effective aux élections professionnelles de 2018). Il n’y aura qu’un tour de scrutin (scrutin de liste à la représentation proportionnelle).

Le mandat dans les instances consultatives sera de 4 ans.

Ce qui va changer :

Le  nouveau bulletin des conditions de travail et de la santé au travail pour les équipes syndicales vient de paraître (avec  le premier épisode d'une BD exclusive dessinée par Claire Robert destinée à être utilisée sous forme de BD-Tract!).

C’est ce que viennent de démontrer les salarié-es de l’EHPAD de Sommières-Calvisson.
Ils et elles sont en proie depuis plusieurs années à une direction qui ne respecte pas leurs droits : rappels aux domiciles, pressions, discriminations dans la notation
et les carrières, mauvaise gestion du temps de travail à leur désavantage, sous-effectifs, manque de moyens. La plupart des collègues sont en catégorie C (soignant-es, ouvrier-es administratifs) et touchent de petits salaires.
Après avoir rejoints en nombre le syndicat SUD, les collègues se sont senti-es suffisamment fort-es pour contre-attaquer et un préavis de grève reconductible été déposé. Après 10 jours de grève, ils et elles ont obtenus gain de cause sur une bonne partie de leurs revendications :

Le 3 mai 2018 au pont de Lattes (gare SNCF) à Montpellier, départ à 13h30

L'ensemble des organisations syndicales CGT, UNSA, SUD-Rail, CFDT et FO ont lancé un appel à manifester dans les rues de Montpellier afin d'interpeller au travers du Préfet de Région, l'état, seul actionnaire de la SNCF.

Le mardi 19 juin au Conseil Départemental de l'Hérault.
Lors de cette journée, un rappel des règles concernant le déroulement de ces élections (préparation), ainsi que des nouveautés réglementaires pour ce millésime 2018 (formation pour les élus des instances (CAP, CT et CHSCT), ainsi que les camaradEs qui souhaitent se présenter pour décembre avec priorité aux camardEs du  territoire régional Occitanie).

Pour plus d'informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dans le contexte actuel de mobilisation face à l'ampleur des attaques de Macron et son gouvernement, le premier mai prendra cette année une importance toute particulière et constituera une étape importante de la convergence des luttes.
La Fédération SUD Collectivités Territoriales appellent l'ensemble des territoriaux :
      - à se rendre massivement dans les cortèges du 1er mai,
      - à s'engager dans une semaine d’actions et de grève reconductible les mercredi 2, jeudi 3 et vendredi 4 mai (la fédé dépose des préavis nationaux)
      - et à converger sur Paris, le samedi 5 mai dans le cadre de la grande manifestation nationale #LaFeteàMacron

La réforme de l’assurance chômage vient compléter un dispositf de réformes qui contribue à la généralisation de la flexibilité et de la précarisation du travail. Le salariat y est présenté comme un statut parmi d’autres, la formation professionnelle comme la garantie d’une évolution professionnelle personnelle dans laquelle chaque personne doit s’investir.

Cheminots, Santé, Postiers, Etudiants,

Manifestons tous ensemble jeudi 19 avril à 14h, Place du Peyrou à Montpellier.

Le 19 avril est une étape dans la construction de mobilisation pour renforcer les luttes dans les entreprises, les administrations, les services et pour continuer de construire le rapport de force qui nous permettra de faire plier ce gouvernement. Le recours croissant à la violence contre les manifestant.es et en particulier contre la jeunesse ne pourra pas contrer la détermination de ceux et celles qui sont entré-es en lutte.

Quinze députés LR viennent de déposer un projet de loi visant à limiter de manière considérable et violente le droit de grève... interdisant notamment le droit de grève pour "raisons politiques" et le sanctionnant par le licenciement !

(Jean-Charles TAUGOURDEAU, Jean-Jacques FERRARA, Éric STRAUMANN, Guillaume PELTIER, Valérie LACROUTE, Emmanuelle ANTHOINE, Bernard BROCHAND, Bernard PERRUT, Jacques CATTIN, Valérie BAZIN-MALGRAS, Brigitte KUSTER, Claude de GANAY, Geneviève LEVY, Frédéric REISS, Jean-Louis MASSON)

http://www2.assemblee-nationale.fr/…/(inde…/propositions-loi

Amplifions et coordonnons les mobilisations sociales

Le jeudi 19 avril est une étape dans la construction de mobilisation pour renforcer les luttes dans les entreprises, les administrations, les services et pour continuer de construire le rapport de force qui nous permettra de faire plier ce gouvernement. Le recours croissant à la violence contre les manifestant.es et en particulier contre la jeunesse ne pourra pas contrer la détermination de ceux et celles qui sont entré-es en lutte.